Entourée de quatre pays et bordée par la mer du Nord, la Belgique, avec son parlement, son roi, et ses trois langues officielles, fait figure d’originale. Célèbre pour la peinture baroque flamande de Rubens, le pays a aussi vu naître René Magritte, figure de proue du surréalisme et rayonne pour sa bande dessinée, du Tintin d’Hergé au Chat de Philippe Geluk.

Les kermesses, une fête pour fédérer les esprits

Éclectique, la Belgique, dont le peuple semble avancer avec quelques désaccords, n’a pourtant qu’une seule devise : « L’union fait la force ». Symbole de cette volonté de se réunir autour d’un banquet fastueux : la kermesse, tradition peinte par Rubens et Brueghel l’Ancien, figures de proue de l’école d’Anvers. Autrement dit l’épicurisme belge. Paradis du bon vivant, on y déguste des plats chaleureux à base de chicon (l’endive belge) servis dans des bistrots traditionnels à petits prix. Du boudin noir et blanc, « hochpot » (le pot au feu local), sans oublier les frites, à la célèbre double cuisson, servies à toute heure en cornet dans les « fritkot ». Envie de sucré ? Surprenantes, les pralines sont incontournables, comme les gaufres, très différentes de celles que nous avons l’habitude de manger en France ! Des produits authentiques qui donnent envie de partir à la recherche de ses spécialités, à la découverte du pays.

Un plat pays, comme le chante Jacques Brel ?

Oui, si l’on arrive par ses plages du Nord, ses polders. Un paysage non sans surprises où s’étend le Zwin, une réserve naturelle préservée. Mais aussi Bruges « la petite Venise ». La ville côtière d’Ostende et son MuZee d’art moderne. Gand, son architecture flamande et sa jeunesse. Et bien sûr Anvers, incontournable, entre histoire et modernité.

Mais plus on pénètre dans les terres, plus le relief change. Place aux vallées et plateaux de limon. Dans cette région que se dressent Mons, capitale européenne de la culture 2015, et Binche, célèbre pour son carnaval. Puis, descendant vers le Sud, c’est la haute Belgique, moins peuplée, sauvage, boisée. Namur, paisible, qui s’éveille au moment des fêtes de Wallonie. Liège, ses bâtiments classés et ses fêtes étudiantes. Enfin, tout au bout, la forteresse de Bouillon, la plus grande de Belgique, et l’une des plus grandes d’Europe !

Et au milieu de cette diversité, s’invente chaque jour Bruxelles. Vivante, cosmopolite, multilingue, mais aussi verdoyante, abritant parcs et jardins, avec des habitants pour qui le tri est l’affaire de tous. Selon une source Eurostat, en 2012, 80,3% de tous les emballages ont été recyclés en Belgique. Peut-être le seul point sur lequel les Belges ne plaisantent pas !