Ni tout à fait normande, ni tout à fait bretonne, la baie du Mont-Saint-Michel s’étire sur 500 kilomètres carrés de Granville (50) à Cancale (35). Théâtre des plus grandes marées d’Europe, celle-ci figure au panthéon des plus belles baies au monde. Un lieu magistral qui réserve bien des surprises à ceux qui s’aventurent plus loin que son célèbre piton rocheux surmonté de son abbaye.

Traverser la baie à pied

Quoi de mieux pour se confronter à la beauté de la baie du Mont-Saint-Michel que de fouler du pied cette étendue sablonneuse ? Accompagné d’un guide certifié, enfoncez-vous au milieu de cette immensité qui se déploie à perte de vue, se confondant avec la ligne d’horizon. Une balade poétique qui est également l’occasion de comprendre l’importance de cet écosystème pour la biodiversité locale.

Randonner sur le sentier des douaniers

S’il y a bien une randonnée incontournable dans la baie du Mont-Saint-Michel, c’est celle du célèbre GR 34, aussi appelé sentier des douaniers. En partance de l'abbaye, celui-ci vous conduira jusqu’à Cancale. Un itinéraire jalonné de prés-salés, de polders, de parcs à huîtres et de rivières cristallines, que vous admirerez sous les yeux des… moutons ! Les plus courageux pourront, eux, poursuivre le chemin en longeant les côtes bretonnes.

S’adonner à la pêche à pied

Activité phare de la région, la pêche à pied est d’autant plus agréable dans la baie du Mont-Saint-Michel que le cadre est unique. La mer partie et l’air iodé qui vous caresse le visage, vous n’avez qu’à vous pencher pour ramasser palourdes, couteaux mais aussi huîtres et coques. Veillez toutefois à bien respecter les réglementations et les quotas établis pour préserver la biodiversité.

Prendre le large direction les îles Chausey

Au large de la baie du Mont-Saint-Michel, l’archipel de Chausey constelle la Manche de ses 365 îlots. Á marée haute, seuls 52 pointent toujours le bout de leur nez au milieu des flots. Parmi lesquels, la Grande Ile. Une pépite verdoyante de 7 kilomètres sur 5 kilomètres où règne une impression de bout du monde. Ici, pas de voiture, pas d’agitation, hormis celle de la mer. Un lieu idéal pour se ressourcer sous les auspices de la nature.

Succomber à la gastronomie breto-normande

Mi-bretonne, mi-normande, la baie du Mont-Saint-Michel cultive sa double identité jusque dans les assiettes. D’un côté comme de l’autre, crêpes et bolées de cidre* s’invitent volontiers au menu. Á cela s’ajoutent des mets emblématiques comme l’agneau des prés-salés, étendues inondées par l’eau de mer, ou encore les fruits de mer. Autant de délices que la baie doit notamment à sa situation géographique si particulière.

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Á consommer avec modération