Quel est le point commun entre Sherlock Holmes et Les Visiteurs ? Á priori, rien. Pourtant, figurez-vous que ces films ont été, en partie, tournés en France. Et la liste est encore longue. Cocorico !

Remonter le temps avec les Visiteurs à Carcassonne

Avec ses remparts, ses immenses tours et ses ruelles pavées, Carcassonne est l’une des cités médiévales les mieux conservées de France. Pas étonnant qu’en 1993, Jean-Marie Poiré ait choisi d’y planter le décor des aventures de Godefroy de Montmirail et de son fidèle écuyer Jacquouille la Fripouille. Le château comtal et la porte de l’Aude servent ainsi de toile de fond aux scènes d’époque. Résultat bluffant, « okayy » !

S’offrir un rêve partagé, à la Inception, sur le pont de Bir-Hakeim

Paris, ville lumière, attire l’oeil de nombreux réalisateurs. Y compris les plus grands. En 2010, Christopher Nolan choisit d’y tourner une scène d’Inception. C’est sur le pont de Bir Hakeim, que Dom Cobb, alias Leonardo DiCaprio, entraîne Ariane, interprétée par Ellen Page, pour lui apprendre à construire un rêve. Une scène où science-fiction et onirisme s’entrechoquent. Le tout, avec la Tour Eiffel en toile de fond.

Répandre le bonheur avec Amélie Poulain à Montmartre

Avec ses couleurs saturées et son esthétique délicieusement surannée, Jean-Pierre Jeunet a ravivé un Montmartre dont le Tout-Paris était nostalgique. En 2001, il place, en effet, ce quartier mythique au coeur du Fabuleux destin d’Amélie Poulain. Le succès est tel, que les fans du monde entier viennent en pèlerinage dans le 18ème arrondissement de la capitale pour s'asseoir, notamment, à une table du café des deux moulins, où travaille son héroïne, interprétée par Audrey Tautou.

S’offrir une descente enneigée avec James Bond à Peyragudes

En 1997, le 18ème opus des aventures de James Bond s’ouvrait sur les pistes de Peyragudes, transformées pour l’occasion en camp afghan perdu sur le toit du monde, dans l'Himalaya. Une apparition sur laquelle la station pyrénéenne compte bien surfer encore longtemps. Vingt après le tournage de Demain ne meurt jamais, cette dernière a ainsi inauguré sa piste « 007 ».

Mener l'enquête avec Sherlock Holmes à Strasbourg

Pour l’ouverture du deuxième long métrage consacré au plus célèbre détective privé, en 2011, Guy Ritchie pose ses caméras dans les rues de Strasbourg. Et plus précisément au pied de la cathédrale gothique, qui du haut de ses 142 mètres, figure au panthéon des édifices les plus hauts au monde. Un décor si pittoresque que l’illusion est parfaite. « Élémentaire mon cher Watson ! »