1- La Terre du long nuage blanc

D’après la légende, quand les Maoris, qui ont quitté la Polynésie en pirogue, sont arrivés aux abords de la Nouvelle-Zélande, ils n’ont d’abord aperçu qu’un épais nuage blanc flottant au-dessus l’eau. C’est pourquoi ils l’ont nommé « Aotearoa », ce qui signifie « la Terre du long nuage blanc ».

2- Le plus jeune pays au monde

Quand on sait que la dérive des continents a commencé il y a 200 millions d'années, avec ses 5 millions d'années d'existence, la Nouvelle-Zélande hérite du titre du plus jeune pays du monde en termes géologique.Son territoire repose sur la frontière entre les plaques tectoniques australienne et pacifique ce qui en fait une terre en perpétuelle agitation, soumise à de nombreux caprices de la nature, comme les éruptions volcaniques et les séismes. Une situation géographique qui a sculpté des paysages hors du commun comme les Moeraki Boulders.

3- Contrée des kiwis...

Le kiwi est un oiseau sacré en Nouvelle-Zélande, présent, notamment, sur les pièces de 1 dollar néo-zélandais et sur le blason de nombreuses villes, à l’instar de celui de Napier, la capitale Art Déco. Pour préserver leur animal totem, les Néo-Zélandais ont, notamment, installé des panneaux de signalisation représentant la silhouette d’un kiwi sur fond jaune afin de susciter la vigilance des automobilistes. Le pays est si attaché à ce volatile endémique, dont la grande particularité est son incapacité à voler, que par un glissement, le mot a fini par désigner les habitants eux-mêmes. Un surnom affectueux qui en ferait presque oublier l’apparence titanesque des All Blacks.

4- … et des moutons

Si l’Islande est un paradis pour les moutons, la Nouvelle-Zélande est leur royaume. Ils sont environ 30 millions à ruminer dans ses plaines verdoyantes. À titre de comparaison, on recense seulement 4,4 millions d’habitants, soit environ 7.5 moutons par personne. Et ceci n’est pas une légende !

5- Auckland a une longueur d’avance

Chaque 31 décembre, le monde lance son compte à rebours avant le début de la nouvelle année. En raison des fuseaux horaires, certains pays prennent de l’avance sur d’autres. Aujourd’hui, les feux d’artifice grandioses des Australiens éclipsent ceux des Néo-Zélandais, si bien que l’on pense communément que Sidney est la première à faire retentir les « Happy New Year ». Pourtant, c’est bien Auckland, qui donne le « la » aux festivités de la Saint-Sylvestre.

6- Le Haka, héritage maori

En Nouvelle-Zélande, plus qu’un sport, le rugby est une véritable religion. Le pays tout entier n’a d’yeux que pour son équipe nationale : les All Blacks. Chaque match est une grand-messe à laquelle les habitants se précipitent, attendant avec impatience le Haka. Interprétée systématiquement depuis 1987, cette danse, désormais célèbre à travers le monde, trouve ses origines auprès du peuple maori. Tantôt exaltation de joie ou de colère, celle-ci revêt au sein de leur culture différentes interprétations, et chaque tribu possède la sienne. Le Haka des rugbymen n’a rien de belliqueux et s’apparente à une mise en scène pour impressionner leurs adversaires. Plus qu’une danse c’est aujourd’hui un symbole fédérateur, enseigné notamment à l’école.