Tout voyage au Pérou mérite une halte dans la région de Cuzco. Fief de l’Empire Inca, du XIe au XVIe siècle, celle-ci porte en elle les traces de cette civilisation, aujourd’hui encore nimbée de mystères. Le tout, au milieu de paysages escarpés de la cordillère des Andes. D’incroyables cités perdues en décors naturels grandioses, voici 7 lieux incontournables à découvrir dans les parages.

La ville de Cuzco

Ancienne capitale des Incas, Cuzco, qui signifie “le nombril du monde” en quechua, se blottit à 3 400 mètres d’altitude. Vestiges précolombiens et architecture hispanique grandiloquente y fusionnent, donnant naissance à une ville d’une richesse historique incomparable, entièrement classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

La Vallée sacrée des Incas

Traversée par la rivière Urubamba, la Vallée sacrée des Incas s’étend de Písac à Ollantaytambo. C’est dans ce périmètre que la mythique civilisation s’est établie en raison notamment de la présence d’eau. Considérée comme une projection de la voie lactée, cette vallée reliait, à leurs yeux, le monde terrestre et céleste. Mais pour survivre sur ces terres au relief particulièrement inhospitalier, les Incas ont dû déployer des trésors d'inventivité.

Les terrasses de Moray

La civilisation précolombienne a ainsi imaginé un système d’irrigation en terrasses, permettant de recréer divers écosystèmes afin de cultiver, sur un même lieu, plus de 250 espèces de plantes aux caractéristiques différentes. Les terrasses de Moray, véritable laboratoire agricole de la Vallée des Incas, témoignent, aujourd’hui encore, de ce tour de force.

Le Machu Picchu

Impossible de passer dans la région de Cuzco sans découvrir l’emblématique Machu Picchu. Joyau inca par excellence, cette cité perchée à plus 2 430 mètres d’altitude met en lumière l’ingéniosité et la grandeur de ce peuple, capable d’ériger une ville à l’organisation millimétrée comme en attestent les différentes zones et quartiers. Le tout au sommet d’un piton rocheux.

Le site archéologique de Choquequirao

Bienvenue dans la cité surnommée “l’autre Machu Picchu”. Plus confidentielle que sa grande soeur, Choquequirao n’en demeure pas moins tout aussi impressionnante. Nichée à plus de 3 050 mètres d’altitude, celle-ci affiche les mêmes caractéristiques : cultures en terrasses, canaux d’irrigation, temples, bâtiments administratifs, habitations… Une aire urbaine de 1 800 hectares dont 60 % restent, à ce jour, encore enfouis dans la végétation.

Le parc national de Manú

Parce que la région de Cuzco est également recouverte par une partie de la forêt amazonienne, direction le parc national de Manú pour une immersion au coeur de la jungle. Quadrillé par une multitude de biotopes - lieux de vie - ce dernier abrite la plus grande concentration de biodiversité au monde. De quoi tutoyer du regard le Pérou sauvage dans toute sa splendeur.

La montagne Vinicunca

Réputée pour ses allures d’arc-en-ciel, qui lui valent le surnom de “montagne aux sept couleurs”, Vinicunta ressemblerait presque à une oeuvre d’art peinte par la main de l’Homme. Pourtant, c’est bien aux minéraux présents dans le sol péruvien que ce sommet de 5 200 mètres de hauteur doit ses strates multicolores.