Initiée par le ministère de l’Économie et des Finances, la Fête de la Gastronomie prend cette année une toute nouvelle ampleur, s’exportant dans divers pays à travers la planète. D’où son changement de nom Goût de France et « Good France » pour l’international, évènement qui s’est déroulé en mars 2018 dans divers pays. Ses enjeux restent toutefois les mêmes : mettre en lumière un héritage et un savoir-faire dont la réputation ne sont plus à faire. En témoigne l’intronisation de la gastronomie française sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, en 2010. Du 21 au 23 septembre 2018, toute la France accueillera donc des manifestations autour de la bonne chère et du partage pour célébrer le thème de cette 8e édition : « le goût dans tous ses sens ».

La gastronomie : une expérience sensorielle

Á manger au coin de notre bureau ou dans les transports en commun, on oublie trop souvent que la cuisine agit comme un véritable catalyseur d’émotions, titillant chacun de nos sens pour nous laisser des souvenirs impérissables. La vue d’abord, quand un plat joliment dressé et plein de couleurs se dresse devant nous. L’odorat, quand on hume les premiers effluves de notre repas. Le toucher quand, par exemple, on se saisit d’un morceau de pain et que l’on sent les aspérités de sa croûte dorée sous nos doigts. Le goût bien sûr, quand on se laisse emporter par les saveurs. Et enfin l’ouïe, elle aussi constamment sollicitée. Pensez au bruit des couverts qui coupent la viande ou encore à celui des boissons remplissant les verres. Redécouvrir les effets que les aliments peuvent nous procurer, telle est l’ambition de cette édition 2018.

Tour d’horizon des animations proposées

La gastronomie se fait une place à la table du musée d’art et d’archéologie de Valence (26)

Le temps d’un week-end, le musée d’art et d’archéologie de Valence organise des visites… gustatives ! Tout au long du parcours, les visiteurs dégusteront de petites bouchées imaginées par le chef Sébastien Desplanque, qui a puisé son inspiration auprès des collections du musée. De quoi faire rimer art et gastronomie.

Le Festival Food Temple met les petits plats dans les grands à Paris (75)

Trois jours durant, l’art culinaire investit le Carreau du Temple parisien. Au menu ? Un marché de petits producteurs et d’artisans qui oeuvrent en faveur d’une gastronomie locale, mais aussi des Masterclass avec chefs, des ateliers et bien sûr des stands de dégustation. Sans oublier, les trois gigantesques banquets de 600 convives qui ponctueront chacune des journées.

Les spécialités provençales s’invitent sur le cours Estiennes d’Orves à Marseille (13)

La cité phocéenne célèbre son terroir et convie les visiteurs à déambuler dans les allées d’un grand marché provençal. Sur les étals, des produits préparés avec soin par des amoureux de la terre. Fruits et légumes, plantes aromatiques, miel, fromages fermiers confitures artisanales et bien sûr… huile d’olive. Des chefs locaux s’adonneront également à des démonstrations en direct tandis que divers ateliers feront danser les papilles des passants.