Villes coloniales, vestiges mayas, plages interminables et culture haute en couleur : le Mexique égraine monts et merveilles au fil de ses 31 États. Parce qu’il serait dommage de ne plus savoir où donner de la tête une fois sur place, voici, selon nous, les immanquables de ce pays envoûtant :

La Basse-Californie : une exaltation de la nature mexicaine

Rattachée au continent à son extrémité nord, cette langue de terre de 1 250 kilomètres de long semble flotter au milieu de l’océan Atlantique. Un isolement géographique exceptionnel grâce auquel elle a développé une biodiversité qui lui est propre. Ici, entre déserts, montagnes rocailleuses et forêts de cactées, les taux d’endémisme battent des records. La Basse-Californie est d’ailleurs surnommée « Galápagos de l’hémisphère nord ». C’est dire à quel point la nature y est exubérante.

La péninsule du Yucatán : une carte postale sur fond d’héritage maya

Situé à l’est du Mexique, ce bras de terre qui s’avance dans les eaux azuréennes de la mer des Caraïbes constitue, sans nul doute, l’une des plus belles destinations mexicaines. C’est ici, entre l’épaisse jungle et les tapis de sable doré bordés de cocotiers, que les Mayas ont installé nombre de cités. Á l’image de l’impressionnant complexe de Chichén Itzá, perdu au milieu de la végétation ou celui de Tulum perché au-dessus du littoral.

Teotihuacan : un chef-d’oeuvre précolombien

Construite aux alentours de 200 avant Jésus-Christ, la cité de Teotihuacan fut l’une des plus grandes et des plus puissantes de toute l’Amérique précolombienne. Aujourd’hui, pyramides et temples monumentaux se dressent à seulement 50 kilomètres de l’agitation de Mexico. D’impressionnants vestiges qui constituent le plus grand site archéologique du Mexique. Magistral.

Mexico : une balade dans les pas de Frida Kahlo

Il faut se rendre au sud de Mexico pour découvrir le quartier pittoresque de Coyoacán. C’est là que naquit et vécut, une bonne partie de sa vie, Frida Kahlo. D’ailleurs, la « casa azul » de ses parents, qui hébergea plus tard ses amours tumultueuses avec Diego Rivera, a été transformée en musée. L'occasion de pénétrer dans l’univers de l’une des plus grandes artistes du pays. Non loin de là, dans le quartier de Xochimilco, aussi surnommé « la Venise mexicaine », se cache le musée Dolores Olmedo Patino. Amie proche du couple, celle-ci a constitué une vaste collection de leurs tableaux.

Guanajuato : une explosion de couleurs

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en prendre plein les yeux, direction Guanajuato, au centre du Mexique. Perchées à plus de 2 000 mètres d’altitude, les maisons de cette petite ville coloniale affichent des façades toutes plus colorées les unes que les autres. Jaune, bleu, mauve, orange, rose… C’est un véritable tourbillon chromatique qui vous emporte au coeur de la culture mexicaine.

*Allons-y