Située à environ une heure de bateau rapide de Bali, île romantique par excellence, Lombok gagne à être connue. On dit d’ailleurs de cette île qu’elle est « la petite sœur de Bali » et qu’elle lui ressemble au même âge, il y a vingt ans. Car si ces deux sites d’exception disposent de leurs propres caractéristiques, rien ne les oppose pour autant.

Une nature encore préservée

La visite de Lombok commence idéalement par Kuta Lombok, un village de pêcheurs situé au sud de l’île et auquel on accède après environ 2h30 de taxi au départ du port de Lombok. Une fois arrivé, on découvre un lieu charmant, bordé d’une large plage désertique en forme de croissant, ornée de palmiers et où les « warung » (restaurants bon marché) attendent patiemment les visiteurs, pour un repas avec vue sur l’océan Indien. Selon la saison on peut même se laisser bercer par les vagues et s’abandonner à la contemplation des surfeurs accomplissant leur ballet quotidien. Vous ne résistez pas à l’appel de l’eau ? Profitez-en alors pour vous adonner à une petite séance de snorkeling et admirer une faune et une flore qui rappellent celles de l’île de Coron, joyau des Philippines.

Le site le plus remarquable de l’île demeure le volcan Rinjani, sans conteste l’un des plus beaux au monde, n’en déplaise au mystique volcan Agung, à Bali. Culminant à 3 726 mètres d’altitude, le Rinjani domine l’île et offre un panorama à couper le souffle. Une vue qui se mérite. L’ascension est en effet plutôt sportive et peut être compromise par d’éventuels tremblements de terre, la région y étant sujette.

Un patrimoine culturel authentique

Enfin, la richesse de cette île n’est pas uniquement contenue dans ses paysages. Bien que la population soit majoritairement musulmane, comme dans le reste de l’Indonésie à l’exception de Bali, les Sasaks, le peuple local, demeurent très attachés aux rites animistes et de nombreux temples balinais valent le coup d’œil. Tout comme le Masjid Bayan Beleq, au nord de l’île. Cet édifice en bambou de forme carrée et aux murs de 125 centimètres de hauteur n’est autre que la première mosquée de Lombok, édifiée au XVIe siècle. Un lieu riche de sens.