Si le nom de Solutré évoque avant tout celui de la fameuse roche calcaire campée au milieu des vignes de Pouilly-Fuissé, le site dissimule également l’un des plus riches gisements préhistoriques d’Europe. C’est l’archéologue Adrien Arcelin qui, au milieu du XIXe siècle, entreprit des fouilles au pied de la Roche de Solutré et parvint à la conclusion que le lieu abritait, entre -21 000 et -17 000 avant notre ère, une station de chasse expliquant la présence de nombreux ossements.

Une exposition de taille pour un anniversaire exceptionnel

Cette année, le musée de Préhistoire de Solutré, situé à une petite heure de route au nord de Lyon et ses célèbres Lumières, pose ses valises à Dijon et met un coup de projecteur géant sur les principaux sites archéologiques de la région. En tout, 34 lieux sont représentés sur près de 300 m² de superficie regroupant plus de 200 objets ou maquettes et retraçant des millénaires de peuplement et d’activités dans la région, du Paléolithique ancien au Néolithique. Et pour que le visiteur ne se sente pas perdu dans les méandres de l’histoire de l’humanité, l’exposition a été pensée comme un voyage chronologique, découpé en six séquences. Ainsi, c’est le plus naturellement du monde que l’on est accueilli par la dent humaine de Vergrance, l’une des plus vieilles de France, témoin de la présence des premiers hominidés dans la région (aux alentours de -500 000 avant notre ère). S’ensuit un passage chez le célèbre Homme de Néandertal, premier artisan sur cette terre et habile chasseur et cueilleur. Illustrée par de nombreux supports iconographiques tels que des cartes, dessins, photographies ou encore vidéos, la déambulation se veut à la fois instructive et ludique. On y trouve par exemple des représentations d’art pariétal, rappelant celles de la grotte Lascaux, dans la vallée de la Vézère, mais également du mobilier archéologique et de nombreux outils datant du Paléolithique au Mésolithique, jusqu’à la sédentarisation de nos très lointains ancêtres.

Dense et passionnante, l’exposition n’en oublie pas pour autant d’être accessible et de nombreuses activités y sont proposées, à destination de tous publics. Visites commentées, ateliers, rendez-vous des familles ou encore rencontres hors les murs, une véritable programmation culturelle accompagne également cet événement de grande envergure. L’occasion parfaite de remonter le temps et de partir à la découverte de l’évolution de l’espèce humaine mais aussi de l’apparition du feu, de la taille d’outils, des premiers rituels funéraires mais aussi de l’art, ou encore de l’élevage et de l’agriculture. Á découvrir sans tarder !