Creusée par les oueds (fleuves d’Afrique du nord) M’Goun et Dadès, cette vallée prend place au pied des sommets du Haut-Atlas, s’étirant de Kelaa M’gouna à Boumalne du Dadès sur une trentaine de kilomètres. Lovée dans un écrin de verdure, celle-ci a tout d’un mirage : imaginez un décor aride de canyons et de gorges brûlés par le soleil au milieu duquel surgirait une enfilade de petits villages traditionnels et de jardins tapissés de superbes roses. Magique non ?

Des roses et du rose à perte de vue

La vallée des roses a été baptisée ainsi car elle cultive la très précieuse rose de Damas. Chaque année, dès la mi-avril, les rosiers se parent de leurs plus belles fleurs, libérant des essences délicieusement sucrées qui embaument la vallée. Une signature olfactive dont on suit le sillage de jardin en jardin, découvrant également lauriers roses, figuiers de barbaries et amandiers garnis de boutons. Si le rose orne la végétation locale de ses douces nuances, cette couleur imprègne également toute la vallée. Depuis la terre, en passant par la roche, les kasbahs, ces citadelles qui dominent le désert, et les petits villages berbères, le paysage entier semble littéralement baigner dans un halo rosé. Une particularité chromatique qui attise le regard. D’autant plus qu’elle est ici sublimée par un soleil généreux.

La rose : le parfum d’un savoir-faire

Pilier de l’économie locale, la rose de Damas sert à la fabrication d’eau, d’essence mais aussi de concrète (sorte de pâte faite à partir des pétales) de rose à destination de l’industrie du parfum et de la cosmétique. D’avril à mai, les femmes s’attachent à récolter les pétales, qu’elles entassent dans leur tunique sans manche, appelée « gandoura ». Chaque année, leur précieux butin pèse en général entre 3 000 et 4 000 tonnes. Á la fin de la cueillette, les habitants de la vallée se dirigent vers le village d’El-Kelaa M’Gouna, où les roses seront distillées, pour célébrer le moussem. Cette fête traditionnelle est l’occasion pour eux d’honorer la fleur sacrée. Bouquets, colliers de roses, pétales séchés envahissent les rues tandis que la musique donne le rythme aux chanteurs et autres danseurs. Un moment de partage et de joie qui clôt la saison de la rose en beauté.