Si les Philippines comptent quelque 7 000 îles toutes plus spectaculaires les unes que les autres, il y en a pourtant une qui se démarque par son caractère sauvage et ses paysages à couper le souffle : Coron Island. Située au nord-ouest de l’archipel, cette pépite de 71 kilomètres carrés n’est ouverte qu’en partie aux visiteurs et uniquement à la journée. Autant de restrictions qui lui permettent de préserver ce qu’elle a de plus cher : son patrimoine naturel. Pour la découvrir, le mieux est donc de s'adonner au « Island Hopping ». Cette activité incontournable aux Philippines consiste à faire des excursions en bateau à travers différentes îles. En avant toute !

Première impression : wahou

Depuis un banka, embarcation traditionnelle philippine, d’immenses parois karstiques noires emmitouflées de végétation se dressent devant vous telle une muraille infranchissable. Voilà la majestueuse île de Coron. Difficile de ne pas se sentir tout petit face à ce décor incroyable façonné par les éléments. Bordée de plages idylliques et d’une nappe translucide, Coron concrétise tous les rêves d’évasion. Une seule chose à faire : se jeter à l’eau. D’autant que l’île possède des fonds marins exceptionnels peuplés de poissons exotiques. Sans oublier les nombreuses épaves datant de la Seconde Guerre mondiale recouvertes de coraux multicolores. Á l’image de celle de Skeleton. Atteignable à partir de cinq mètres de profondeur, celle-ci est idéale pour les débutants.

Plus loin que les falaises : des trésors aquatiques

Il faut dépasser la muraille rocheuse pour percer à jour le plus beau secret de l’île. Alors, enclavés entre les falaises et l’épaisse forêt tropicale, surgissent comme par magie des lagons turquoise. Une apparition dont on ne peut détacher le regard tant le bleu de leur nappe se fait hypnotique. Le plus célèbre d’entre eux ? Le Twin Lagoon bien sûr et ses deux étendues d’eau séparées par une arche naturelle. En s’enfonçant à l’intérieur des terres, ce sont de sublimes lacs qui prennent le relais. Deux d’entre eux sont accessibles au public. Le Kayangan aux reflets envoûtants qui est très prisé pour le snorkeling et le Barracuda. Ancien cratère de volcan, ce dernier est composé d’une couche d’eau douce à la surface et d’une couche d’eau salée en profondeur. La première atteint 31 degrés tandis que la seconde, elle, se situe autour de 38 degrés. On parle alors de thermocline inversée. Un phénomène étrange qui véhicule nombre d’hypothèses. En effet, exposée aux rayons du soleil, la surface d’une étendue d’eau est généralement plus chaude que les profondeurs. Quoi qu’il en soit, cette caractéristique donne lieu à des baignades mémorables !