Avec 506 000 kilomètres carrés, 17 communautés autonomes, trois climats différents et de nombreux apports culturels au fil de l’Histoire, l’Espagne s'unit dans la diversité. Une mosaïque dont les fragments rejaillissent jusque dans les assiettes, façonnant une gastronomie plurielle.

Du nord au sud, une mosaïque de saveurs

Si la paella valencienne se fait volontiers l’ambassadrice de la cuisine espagnole à travers le monde, chaque région possède ses propres mets emblématiques. Des traditions culinaires dictées par Mère Nature. En Andalousie, sous la chaleur écrasante, les tomates rougissent à vue d’oeil. Des fruits gorgés de soleil que les habitants transforment en soupe froide rafraîchissante : le fameux gaspacho. Spécialité dont se délectent également la secrète Estrémadure et la romanesque Castille-la-Manche, terre des aventures de Don Quichotte. En Galice, région du nord-ouest bordée par près de 1 300 kilomètres de côtes, les fruits de mer sont omniprésents. Le plat incontournable ? Le « pulpo a la gallega », du poulpe cuit saupoudré de paprika et de piment. Sa voisine, la Castille-León ne jure que par le cochon de lait et l’agneau rôti tandis que la Catalogne, elle, met la cuisine méditerranéenne à l’honneur. Autant dire qu’en Espagne, il y en a pour tous les goûts !

Quand l’Histoire s’invite au menu

La gastronomie de la péninsule ibérique libère également des effluves historiques. Celles de l’huile d’olive qui inonde généreusement les plats sont, par exemple, un legs des Grecs, arrivés au 7ème siècle avant Jésus-Christ. Mais incontestablement, ce sont les Maures qui ont eu le plus d’influence sur la cuisine hispanique. Durant leur longue domination, de 700 à 1200, ces derniers éveillent, notamment, le palais des habitants avec des épices aujourd’hui incontournables des recettes locales. Á l’image du safran, du cumin ou encore de la cannelle. Enfin, au 15ème siècle, époque des grandes conquêtes, le pays se dote de nouvelles saveurs en provenance directe du Nouveau Monde. Tomates, pommes de terre, vanille et chocolat agrandissent la farandole des saveurs espagnoles, pour une cuisine métissée.