Nichée dans le sud-ouest de la France, entre les sites moyenâgeux du Périgord noir et la Dordogne, la vallée de la Vézère constitue aujourd’hui l’un des lieux où sont concentrés le plus de vestiges liés à la Préhistoire européenne. Berceau de notre histoire, l’ancienneté de son occupation par les hommes en fait une destination très prisée des passionnés d’histoire, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

Un patrimoine classé

Madeleine, grottes de Rouffignac, des Combarelles ou de Font-de-Gaume, depuis 1979, sur les 25 grottes ornées et 147 gisements préhistoriques remontant jusqu’au paléolithique, 14 sites de cette vallée d’exception sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Parmi eux, le plus célèbre demeure sans doute l’illustre grotte Lascaux, révélée en 1940 par quatre adolescents au détour d’une promenade, et surnommée depuis « la chapelle Sixtine de l’art pariétal » ou encore « le Versailles de la Préhistoire ».

Bien que la datation des œuvres qu’elle abrite fasse encore débat, il semblerait que ses fameuses peintures remontent à environ 17 000 ans avant notre ère. Ce qui est encore bien loin des 36 000 années révélées par le carbone 14 dans la grotte Chauvet, la plus ancienne à abriter de l’art pariétal, mais qui n’empêche pas que la découverte de la grotte Lascaux ait marqué un tournant dans l’histoire de l’art préhistorique. Pour préserver ces précieuses peintures murales, la grotte est fermée au public depuis 1963, sur une décision d’André Malraux alors Ministre des Affaires Culturelles. Des répliques des célèbres scènes de chasse et des centaines de figures animales sont néanmoins visibles à Montignac, dans un fac-similé complet de plus de 8 500 mètres carrés, baptisé Lascaux IV et offrant six salles d’exposition retraçant notamment l’histoire de la découverte de la grotte.

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil, là où tout a commencé

Á une demi-heure de route au sud-ouest de Lascaux, une petite commune de 800 habitants vaut également le détour. C’est là que se trouve le site des Eyzies, réputé pour être habité depuis le Paléolithique et qui se présente à ce titre comme la capitale mondiale de la Préhistoire. Car si la célèbre réserve de Wadi Rum, en Jordanie, regorge également de vestiges de la Préhistoire, c’est ici, en Dordogne, qu’ont été découverts l’Homme de Cro-Magnon ou encore l’art pariétal, posant ainsi les bases de la préhistoire en tant que science.

Le village des Eyzies abrite également le Centre d’accueil de la Préhistoire ainsi que le Musée national de Préhistoire, destiné principalement aux professionnels et dans lequel sont exposés des trésors issus des nombreux sites de la vallée de la Vézère.