Pour qui veut parcourir le Cap Corse et survoler les merveilles contenues dans ce petit bout de l’Île de Beauté, une journée suffit. Et pour que l’enchantement soit total, il n’est de meilleur point de départ que Bastia, ville portuaire située à la base orientale de la péninsule. Mettez le cap au Nord et laissez-vous guider par les routes sinueuses de la côte, nichée entre montagnes et littoral protégé par trente tours génoises, vestiges d’un passé tourmenté.

Erbalunga, porte d’entrée du Cap

Village carte-postale par excellence, Erbalunga est situé à une dizaine de kilomètres au nord de Bastia. Sur cette petite langue de terre abritant des maisons de pêcheurs serrées les unes contre les autres, les ruelles sont étroites, pleines de charme et inspirent nombre d’artistes et de visiteurs contemplatifs. Si la taille du village ne nécessite pas des heures d’exploration, on se laisse facilement surprendre par le temps au restaurant Le Pirate, sur le petit port. Il est alors temps de reprendre la route et de découvrir les paysages sauvages qui caractérisent la région.

En poursuivant toujours vers le nord, on tombe sur la Marine de Sisco. Et si la plage de graviers n’a rien d’exceptionnel, le site abrite notamment des spots de plongée sous-marine qui valent le détour. Il est aussi un excellent point de départ pour découvrir la vallée de Sisco et sa chapelle du XIème siècle. La découverte du Cap se poursuit alors direction Luri, avec un arrêt à la tour de l’Osse, l’une des plus belles tours génoises de la région. Sur la route, le petit port de plaisance de Santa-Severa et le village touristique de Macinaggio comptent également parmi les incontournables. Et c’est non loin de la plage de Tamarone que se termine la côte est de la presqu’île. Ici, le sable fin du bord de mer marque le point de départ du sentier des douaniers menant à la chapelle Santa Maria, l’un des plus anciens monuments chrétiens de Corse.

Centuri, royaume de la langouste

Après avoir basculé sur la côte occidentale, il est temps de découvrir l’un des bijoux du Cap : Centuri. Ce petit port de pêche, sans conteste l’un des plus beaux villages de l’Île de Beauté, est spécialisé dans la langouste. Il est ainsi absolument indispensable de prendre le temps de la dégustation, au Vieux Moulin ou au Langoustier. Et c’est le ventre plein que l’on arrive à Nonza, village fortifié qui surplombe la mer. Le restaurant-terrasse la Sassa, coutumier des soirées musicales, est un passage obligé avec sa vue magnifique sur la plage de galets noirs et le Golfe de Saint-Florent.