De majestueuses falaises rocheuses qui arrivent des Pyrénées pour plonger dans les eaux méditerranéennes, de belles plages de galets brûlants et de petites criques bordées de verdure, la Costa Brava ne manque pas d’atouts. Mais le joyau vert de la région est sans conteste le Cap de Creus, situé à une centaine de kilomètres seulement au nord-est de Barcelone et de ses rues aux airs de galerie d’art. Un véritable havre de paix déclaré Parc Naturel en 1998 et qui constitue le premier parc maritime terrestre de Catalogne, s’étendant sur près de 13 890 hectares dont plus de 3 000 marins et quelque 10 390 terrestres.

Un paradis culturel dans un cadre naturel idyllique

Près de 800 plantes répertoriées sur le site dont certaines que l’on trouve exclusivement dans le Cap de Creus subliment un paysage largement dominé par la présence de pins d’alep, chênes-lièges, verts ou pubescents, ou encore de pistachiers. Un environnement paisible et favorable à la prolifération de nombreuses espèces animales qui ont trouvé dans le parc un véritable refuge. C’est le cas de diverses espèces d’aigles, faucons et mouettes qui honorent le ciel du parc de leurs vols majestueux, mais aussi de reptiles de tous types et de toutes tailles. Dans les eaux méditerranéennes qui bordent le Cap de Creus, les fonds marins ne sont pas non plus en reste et regorgent de merveilles naturelles, à l’image de celles que renferme le parc naturel d’Alonissos, en Grèce. On y trouve notamment du corail rouge et une multitude de poissons d’espèces différentes.

Outre cet immense patrimoine naturel, les richesses culturelles fleurissent elles aussi en divers points de la région. Le Cap de Creus abrite ainsi de nombreux témoignages permettant de retracer le passé de la côte, d’impressionnants dolmens en sites préhistoriques fascinants en passant par de jolis villages pittoresques dont l’origine remonterait à l’Antiquité.

Et pour joindre l’instructif au sportif, le site se dévoile aussi bien aux visiteurs à pied qu’à vélo, à cheval, en bateau ou encore en parapente. Sur place, de nombreuses activités permettent de plonger au cœur du parc, comme l’exploration des fonds marins mais aussi la pratique d’activités nautiques encouragée par des conditions météorologiques souvent idéales. Enfin, s’il est possible de rejoindre le Cap de Creus par voie ferrée en empruntant le train touristique prévu à cet effet, les routes étroites et sinueuses du littoral ne sauront être entièrement appréciées qu’au volant d’une voiture. Un moyen de déplacement à privilégier, surtout si l’on souhaite poursuivre la visite jusqu’à la ville catalane de Cadaquès, véritable muse méditerranéenne.