Des paysages de caractère

Si le Pays de Galles est la plus petite des entités administratives britanniques (Angleterre - Écosse - Pays de Galles - Irlande du Nord ), ce dernier compense par un tempérament bien trempé, qui rejaillit sur ses paysages, pour des décors puissamment sauvages. Landes verdoyantes, tourbières gorgées d’eau, pics aiguisés, littoraux sculptés par les bourrasques… C’est une terre grandiose où la nature rappelle son hégémonie. Au nord, Le parc national de Snowdonia agrège en un lieu l’ensemble de ces richesses. Une escapade en communion avec les éléments naturels, couronnée par l’exploration du géant local : le mont Snowdon, plus haute montagne de la région. Plus au sud, au niveau de la péninsule de Gower, c’est un tout autre visage qu’affiche le Pays de Galles. Ici, sur près de 22 kilomètres de long, les falaises semblent littéralement se jeter à corps perdu dans la mer d’Irlande. Recouvertes de verdure, elles déploient à leur pied un cordeau de plages dorées. Le spectacle est tel que le site est le premier a avoir été sacré « site naturel d’une beauté exceptionnelle » ( Area of Outstanding Natural Beauty) - une distinction nationale à laquelle seule l’Écosse ne participe pas, possédant son propre système : les National Scenic Areas -. Enfin, le Pays de Galles c’est aussi ces villages de pierre emmitouflés de verdure et sa constellation de châteaux forts. S’il en reste une centaine, les habitants vous murmureront, sans doute, qu’à une époque ils étaient plus de 400 à pointer leurs donjons face à l’horizon.

Des traditions gravées dans le marbre

Bien que partie intégrante du Royaume-Uni, le Pays de Galles met un point d’honneur à cultiver sa propre identité, celle forgée par ses ancêtres celtes. Une différence qui s’apprécie d’abord à l’oreille car, ici, outre l’anglais, les habitants parlent également le gallois. Avec ses doubles consonnes, difficilement prononçables, cette langue qui compte parmi l’une des plus anciennes d’Europe, descend tout droit de la culture celtique. Aujourd’hui sur un pied d’égalité législatif avec la langue de la Couronne, le gallois est même enseigné dès l’école primaire. Une fois cette particularité linguistique appréhendée, laissez-vous bercer par les légendes locales. À commencer par celle du Roi Arthur, bien sûr. Ici, l’histoire de ce seigneur breton, fervent défenseur des peuples celtes, imprègne les moindres recoins. Les habitants du comté de Monmouthshire vous raconteront d’ailleurs que le Roi et ses chevaliers sont enterrés dans un grotte secrète, dissimulée sous le château de Chepstow. Enfin, impossible d’évoquer les traditions locales sans mentionner celle qui retentit dans le monde entier : le chant. Plus qu’une coutume héritée des bardes, la chorale est un art gallois, porté à l’unisson tant par les choeurs d’hommes que les supporters de rugby.

Aussi majestueux que mystérieux, le Pays de Galles a l’art de mettre les voix au diapason. Ceux qui foulent ses terres, séduits par son charme nébuleux, s’en vont ainsi ébruiter au vent sa bonne parole.