Si Bilbao est réputée pour son architecture contemporaine, dont le musée Guggenheim se fait volontiers la vitrine, la capitale de la province de Biscaye n’en demeure pas moins une ville pittoresque. En témoigne son plus ancien quartier, le « Casco Viejo » aussi appelé Las Siete Calles », comprenez « les sept rues ».

Épicentre de la ville médiévale, les sept rues furent autrefois le coeur battant de Bilbao. C’est ici, près des berges du fleuve Nervion, que s’organisait toute l’activité marchande. S’il s’est délesté de ses murailles au fil des siècles, ce quartier a cependant conservé tout son charme. Labyrinthique, il court d’étroites ruelles en vastes escaliers, essaimant sur son passage maisons en pierres de taille et demeures rouges typiques du Pays Basque, ornées de loggias. Un dédale pavé de nombreux édifices remarquables dont la cathédrale Santiago ou l’église San Antón, toutes deux érigées au XVème siècle. Particulièrement animé, le quartier des sept rues se parcourt sans plan ni carte pour mieux se laisser submerger par l’âme du Bilbao d’antan.