Sans voix. Voici le premier commentaire qui ressort face à tant de pureté. Imaginez-vous en Nouvelle-Zélande, allongé dans les herbes hautes en train de contempler à l'infini cette leçon de beauté. Le mariage des couleurs est extraordinaire, le vert des forêts embrasse le bleu turquoise des eaux glacières du lac, large palette sur laquelle les rayons du soleil viennent se pavaner. Selon les saisons et les heures de la journée, les tons changent, les reflets se déplacent mais la couleur reste. On ne sait pas grand-chose de ce lieu et c'est bien ainsi, sans doute parce que les chanceux qui se sont rendus au lac Pukaki ont eu la présence d'esprit à la fois égoïste et altruiste de ne pas dérober la magie de l'endroit et la volonté de le garder intact au creux de leur mémoire. Sans voix, on vous dit !