En 2014, Montpellier est l’une des premières villes françaises à recevoir le label national French Tech, qui récompense les métropoles oeuvrant en faveur d’un écosystème de start-up innovant. La même année, elle est élue ville la plus intelligente de France par la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie du Parlement européen. Loin de se reposer sur ses lauriers, cette « smart city » n’a, depuis, qu’un seul leitmotiv : innover. Le point sur les initiatives qui ont révolutionné la vie des Montpelliérains. Et celles à venir.

Entre projets de grande envergure…

Dans le quartier de Port-Marianne, situé au sud-est de la ville, l’Éco-cité la Mantilla, qui s’inscrit dans le programme « de Montpellier à la mer » et qui a été labellisée par l’État en 2011, se présente comme un laboratoire urbain. Ici, sur 2 500 hectares, tous les enjeux de la ville de demain sont expérimentés : architecture durable, transports en commun, mixité sociale, énergies vertes, biodiversité... Mais aussi et surtout la digitalisation des services. Ainsi, grâce aux smart-grids, réseaux intelligents qui collectent diverses données, les habitants peuvent se connecter sur la plateforme E.Mantilla pour recevoir en temps réel des informations relatives à leur consommation énergétique mais aussi à la météo ou encore au passage des prochains tramways. Á Castelnau-le-Lez, commune qui fait partie de la métropole montpelliéraine, la ville a érigé un éco-quartier où le numérique se met, notamment, au service de la santé : Eurêka. Des logements entièrement équipés de technologies digitales sont réservés aux seniors, favorisant ainsi le « bien vieillir » ensemble. Car ce quartier mise sur l’intergénération pour favoriser le maintien des personnes âgées chez elles. Une plateforme collaborative, MyEurêka, a été testée auprès de 80 d’entre elles afin de l’adapter à leurs usages. Celle-ci entrera en service en 2019 et leur permettra, entre autres, de faire savoir aux habitants du quartier s’ils ont besoin d’aide pour une quelconque tâche du quotidien.

… et innovations qui facilitent le quotidien

Á côté de ces vastes chantiers, Montpellier multiplie les petites révolutions numériques. Á l’image de la carte EMMA (Espace multimodal Montpellier Agglomération), qui donne accès à tous les transports de la ville en un seul abonnement. Pour emprunter le tramway, le bus, les vélos et voitures en auto-partage ou encore les parkings, rien de plus de simple : il suffit de badger et votre compte est débité. Vous pouvez suivre votre consommation sur la plateforme en ligne tam-voyages.com, qui permet également d’établir son trajet et de comparer quel mode de transport est le plus adapté. Et parce que le numérique est aussi une excellente façon de se cultiver, la ville a installé des panneaux agrémentés de QR codes, code-barres à scanner avec son smartphone, pour obtenir des informations, le long du sentier botanique REVE. En se baladant, il est désormais possible d’en apprendre plus sur la biodiversité. Autant de technologies qui placent Montpellier en tête des villes les plus novatrices.