Au mois de décembre, la magie descend du ciel. Moins connues que le bal des Perséides du mois d’août, les Géminides n’en demeurent pas moins un spectacle éblouissant, à qui lève la tête vers le cosmos pour capturer du regard les étoiles filantes. Un tour digne des plus grands prestidigitateurs qui s’explique pourtant scientifiquement. En effet, tous les ans à la même période, la Terre traverse un nuage de débris laissé par l’astéroïde 3200 Phaethon, que certains astronomes soupçonnent néanmoins d’être une comète épuisée. C’est ainsi que notre atmosphère est traversée, à plus de 35 km/h, par plus de 120 météores visibles par heure.

Observées pour la première fois il y a seulement 150 ans -d’autres essaims ayant été découverts bien avant-, les Géminides n’ont pourtant pas perdu de leurs attraits. Bien au contraire, ils se murmurent qu’elles auraient gagné en intensité lumineuse ces dernières années. Vous avez donc rendez-vous avec les étoiles dans la nuit du 13 au 14 décembre - bien que les Géminides s’étendent sur presque deux semaines - nuit durant laquelle ces beautés célestes brillent le plus. Pour ne pas les manquer, fiez-vous à la constellation des Gémeaux, au-dessus de l’horizon et… ne clignez pas des yeux !