N’en déplaise aux inconditionnels de Noël et de son incontournable bûche, les fêtes de Pâques sont les plus importantes du christianisme. Célébrées partout dans le monde, elles correspondent à l’arrivée du printemps et commémorent, chez les catholiques, la résurrection de Jésus-Christ. Dans la religion juive, Pâques est assimilé à Pessa’h qui célèbre l’exode des Hébreux durant lequel le peuple emmené par Moïse aurait sacrifié un agneau en signe de liberté. Une tradition qui s’est perpétuée et a été transmise aux catholiques.

Repas familial et chasse aux œufs

Ainsi en France notamment et dans de nombreux pays d’Europe, les fêtes de Pâques sont-elles synonymes d’un long repas de famille au cours duquel un agneau rôti est servi, souvent accompagné de flageolets et haricots verts. Petite variante chez nos voisins anglo-saxons où le porc se substitue à l’agneau, ainsi qu’en Italie où la brioche pascale (« Colomba ») trône sur la table, au côté des œufs bénis. Et si les Transalpins sont réputés pour leur piété, c’est en Espagne que la semaine sainte est la plus esthétique puisque des processions sont organisées dans tout le pays. Des pénitents arpentent ainsi les rues de nombreuses villes ibériques coiffés d’un capirote, un haut chapeau de forme conique.

Mais Pâques est également la fête des gourmands et s’accompagne d’une grande chasse aux œufs. On raconte d’ailleurs que si les cloches ne sonnent pas, du jeudi au samedi de la semaine sainte, c’est parce qu’elles sont en voyage à Rome. Et c’est lors de leur retour, dans la nuit du samedi au dimanche qu’elles déposeraient des friandises dans les jardins. En Allemagne ou encore aux Etats-Unis néanmoins, le lapin de Pâques se substitue aux cloches pour distribuer bonbons et chocolats.

Ou fête insolite

Certaines cultures ont malgré tout pris leur distance avec la tradition chrétienne et c’est le cas dans les pays nordiques. En Finlande et Suède, Pâques est une sorte de déclinaison d’Halloween où les enfants vont de porte en porte déguisés en vieilles femmes afin de récolter des confiseries. Pendant ce temps, en Hongrie et Pologne, les jeunes filles sont arrosées à l’aide de grands seaux d’eau. Dans ces pays, le lundi de Pâques est également appelé « lundi mouillé » et cette tradition est censée apporter fertilité aux arrosées. Moins « bon enfant », au Brésil et au Venezuela, des épouvantails à l’effigie de Judas ou d’hommes politiques sont pendus puis détruits. Mais c’est aux Philippines que la tradition est la plus impressionnante, puisque certains catholiques y rejouent les dernières heures de Jésus en se faisant crucifier et ce, bien que l’Eglise du pays désapprouve cette pratique.

L’île de Pâques ?

Inutile de vous précipiter au beau milieu de l’océan Pacifique aux premiers jours du printemps. Bien que fascinante, l’île de Pâques n’a pas été baptisée ainsi en raison du grand nombre d’œufs en chocolat qu’elle abrite mais parce qu’elle a été découverte le dimanche de Pâques 1722.