Qu’elles se dissimulent à l’ombre d’une épaisse forêt tropicale, qu’elles se prélassent en bord de mer ou que leur nappe ondoie au pied d’une chute d’eau, les piscines naturelles sont un véritable enchantement pour les yeux. La preuve avec ces 5 bassins à couper le souffle.

Le To Sua Ocean Trench, sur les îles Samoa

Situé sur l’île d’Upolu, dans l’archipel des Samoa, le To Sua Ocean Trench trône au cœur d’un manteau végétal luxuriant. Formée par l’activité volcanique de la région, cette fosse de 30 mètres de profondeur fait tourner la tête avec son eau, dont la couleur varie du bleu au vert selon l’intensité du soleil. En provenance directe de l’océan Pacifique, celle-ci est acheminée dans le bassin via un tunnel de roche volcanique. Parce qu’il serait dommage de ne pas profiter d’un tel cadre pour s’adonner à une baignade, une échelle a été installée, facilitant ainsi l’accès à cette piscine enclavée.

Les bassins de Pamukkale, en Turquie

Avec leurs allures de nuages en coton, les piscines de Pamukkale, en Turquie, possèdent définitivement une aura féérique. Un rêve blanc, agrémenté de douces nuances turquoise, dans lequel on plonge tête la première, tout en veillant à ne pas altérer cette merveille classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Et pour cause, quoi de plus apaisant que de batifoler dans ces eaux chaudes riches en minéraux, plébiscitées par les Romains dès l’Antiquité.

Les chutes d’Havasu, en Arizona

De passage dans la région du mythique Grand Canyon ? Ne manquez pas les chutes d‘Havasu, qui se jettent à 37 mètres de hauteur avant d’atterrir dans une succession de bassins naturels. Le contraste entre les parois rougeoyantes des falaises alentour et l’eau cristalline y est saisissant de beauté. De quoi donner une autre dimension aux sempiternelles images d'Épinal du Grand Ouest américain.

La Grotte de la poésie, en Italie

C’est dans la région des Pouilles, à une trentaine de kilomètres de Lecce, la Florence du sud, que prend place la “Grotta della Poesia”. Si son nom provient d’une légende d’après laquelle des poètes auraient été inspirés par une princesse se baignant dans cette piscine, la réalité est encore bien plus belle. Cette cavité rocheuse de forme elliptique déploie, en effet, sa nappe d’eau aux reflets magnétiques sous le ciel de la côte adriatique. Une oasis rafraîchissante surtout lors des fortes chaleurs estivales.

Le site d’Hveravellir, en Islande

Terre de feu et de glace, l’Islande souffle le chaud et le froid comme en témoigne la région du Vatnajökull. Une dualité qui fait également la renommée du site géothermique d’Hveravellir, au centre du pays. Cerné par les glaciers Langjökull et Hofsjökull, ce lieu désertique tapissé de fumerolles et de champs de lave accueille un bassin exceptionnel dont l’eau atteint les 38°C. Un véritable moment de délectation au cours duquel on a le sentiment d’être seul au monde.