Parmi les plus beaux villages corses, Propriano se distingue par son authenticité et son cadre naturel époustouflant. Mer d’huile, côtes découpées, plages de sable fin et arrière-pays emmitouflé dans la végétation s’y étirent à perte de vue. Face à de tels panoramas, il n’y a qu’une chose à faire : laisser la magie de l’île de beauté opérer.

Un village dont seule la Corse a le secret

Á l’ombre du rayonnement de Bonifacio, sa voisine septentrionale agrippée à sa falaise, Propriano se blottit dans une alcôve naturelle, entre mer et montagnes. Un amphithéâtre au pied duquel le village cultive un charme irrésistible. Ici, les balades débutent toujours le long du port où s'égrènent bateaux amarrés, allées de palmiers et agréables terrasses où s’alanguir face à la mer. Mais pas trop longtemps, il reste encore tant à découvrir ! Comme la vieille ville agrippée sur le contrefort d’une falaise. De places ombragées en escaliers de pierre, celle-ci recèle une atmosphère pittoresque. Arrêt immanquable devant l’église Notre-Dame de Miséricorde, érigée au 19ème siècle, qui dévoile depuis son parvis une vue imprenable sur la cité. Enfin, on ne saurait terminer la journée sans profiter des joies d’un bain de mer sur l’une des nombreuses plages qui bordent le village. Dont celle de Portigliolo, qui avec ses quatre kilomètres de long figure parmi les plus grandes et les plus agréables.

Des trésors insoupçonnés

Á Propriano, même l’arrière-pays laisse un souvenir impérissable. Il faut s’enfoncer dans le maquis parfumé pour percer ses secrets. Direction Olmeto, un village perché à 360 mètres d’altitude où se cachent… des sources chaudes réputées pour leurs vertus curatives : les bains de Baracci. Ces thermes, connus depuis l’époque romaine, sont alimentés par une eau sulfureuse dont la température atteint 38 °C. Le tout, dans un bassin extérieur avec vue sur la nature luxuriante. Un pur moment de détente. Á quelques kilomètres vers l’intérieur des terres, les bains de Caldane ont, eux aussi, érigé la relaxion en un véritable art. Apaisé, on se laisse ensuite porter vers Filitosa, plus important site préhistorique corse. Avec ses menhirs, ses constructions et ses poteries, datant pour certains de - 33 avant Jésus-Christ, ce lieu donne à voir la vie des premiers Corses. Un précieux témoignage qui ouvre une brèche dans l’Histoire de l’île.