Aujourd’hui rattaché à la Nouvelle-Aquitaine, le Limousin reste une région historique et culturelle française dont l’identité prend racine au coeur des paysages pastoraux et agricoles, du nord-ouest du volcanique Massif Central. Constitué de trois départements, - la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne - ce territoire compte parmi les moins peuplés de l’Hexagone. Sur cette terre rude, balayée par un climat montagnard, les habitants ont su développer une vraie convivialité. Notamment grâce à la générosité de leurs recettes. Simples et sans prétention, celles-ci n’ont qu’une seule ambition : tirer le meilleur des produits locaux. Demandez le menu !

Entrées et plats

Dans le Limousin, aucun repas digne de ce nom ne saurait se passer de châtaignes. Véritable pépites locales, celles-ci doivent leur réputation à leur abondance et à leurs qualités nutritives. Ici, le châtaignier a d’ailleurs été surnommé « l’arbre à pain » durant l’Ancien Régime. Surnom qui lui colle à l’écorce ! Accommodé à toutes les sauces, son fruit à coque se déguste aussi bien en version salée que sucrée. On commencera donc volontiers par une soupe de châtaignes, un potage typique de la région. Par la suite, les amateurs de viandes vont être servis puisqu’ils auront le choix entre du boudin noir - aux châtaignes s’il vous plaît -, du petit salé, de l’enchaud - spécialité à base de porc confit dans de la graisse d’oie ou de canard -, des pieds de porc, de la tête de veau… Les autres pourront, eux, se laisser tenter par l’autre plat typique de la région : le pâté de pommes de terre, qui se présente comme une tourte généreusement garnie. Des plats ancestraux dignes de la cuisine de nos grands-mères.

Fromages et desserts

La farandole de plaisirs gustatifs se poursuit avec les fromages. Le Limousin vous propose, en effet, un plateau composé de quatre spécialités locales protégées par une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) : le cantal, le bleu d’Auvergne, le salers et le rocamadour. Là encore, il y en a pour tous les goûts, pâte pressée, persillée, au lait de vache ou de chèvre. Pour ceux qui auraient encore une petite place, sachez que la région possède quelques desserts des plus savoureux. Parmi lesquels le célèbre clafoutis aux cerises, le gâteau creusois aux noisettes ou encore le galetou, une crêpe à base de farine de blé noir ou de sarrasin très épaisse. Tartinez-la de miel, de confiture ou de crème de marrons et le tour est joué. Enfin, pour accompagner votre café, craquez pour un massepain, un petit biscuit aux amandes pillées. Maintenant, ne reste plus qu’à digérer !