Terre de montagne par excellence, la Haute-Savoie figure parmi les destinations hivernales les plus courues. Et pour cause, ce département de 4 388 kilomètres carrés possède de sérieux arguments pour convaincre les amateurs de sports de glisse et de randonnée. Sa plus belle carte outre sa cinquantaine de stations de ski ? Ses mythiques sommets, bien sûr !

L’indétrônable mont Blanc

La Haute-Savoie peut se targuer d’offrir l’hospitalité au mont Blanc, qui du haut de ses 4 809 mètres n’est autre que le toit de l’Europe. Couronné de neiges éternelles, ce légendaire sommet contribue à la réputation du département. Amateur de sensations fortes, de décors vertigineux ou tout simplement d’air pur, on se presse des quatre coins de l’Europe pour venir admirer ce géant, dont les arêtes esquissent de splendides panoramas. Un chef-d’oeuvre de la nature qui fait le bonheur des visiteurs. Á condition de ne pas s’éloigner des pistes sans la présence d’un guide de haute montagne. Lui, mieux que quinconce, saura vous guider dans les méandres immaculés du mont Blanc en toute sécurité. Car il ne faut pas oublier que ce dernier reste le seul maître des lieux et que ses desseins sont bien souvent imprévisibles.

Le massif des Aiguilles rouges et tous les autres

Autre sommité locale : le massif des Aiguilles rouges et ses neuf sommets. Situé de l’autre côté de la vallée de Chamonix, ce dernier est dominé par l’aiguille du Belvédère, qui culmine à 2 965 mètres d’altitude. Un nom tout trouvé puisque cette dernière offre une vue imprenable sur ses voisines ainsi que sur le mont Blanc. Un peu plus au nord se trouve le massif du Giffre. Doté de 28 cimes, dont le mont Buet qui atteint 3 096 mètres de hauteur, ce dernier fait partie des Préalpes. Impossible également de ne pas évoquer la chaîne des Aravis, où prend place la célèbre Pointe Percée à la forme si caractéristique.

Comme le chantait Jean Ferrat, « que la montagne est belle » en Haute-Savoie ! N’est-ce pas ?