Voilà une information qui va faire couler beaucoup d’encre : un banc de coelacanthes a été aperçu par des marins au large des côtes sud-africaines, dans la région du Cap. Immédiatement contacté par les journalistes, le capitaine du navire a confessé son émotion aux médias locaux. Il faut dire que la dernière apparition publique de ce poisson préhistorique remonte à 1938 et il n’y en avait qu’un seul. Á l’époque déjà, quelle ne fut pas la surprise des scientifiques qui pensaient cette espèce, vieille de 410 millions d’années, disparue depuis le Crétacé. Dès lors surnommé « le fossile vivant », le coelacanthe s’en était retourné dans les profondeurs abyssales de l’eau et n’avait plus pointé le bout de son museau préhistorique... Jusqu’à aujourd’hui. Du moins c’est ce que nous avons voulu vous faire croire : poisson d’avril !