Des piscines de Pamukkale à la Cappadoce, la Turquie regorge de paysages dignes de contes de fées. Avec plus de 15 millions d’habitants et une superficie de quelque 5 300 kilomètres carrés, Istanbul ne fait pas exception et offre à ses visiteurs de multiples sites à la fois passionnants et magnifiques. Un patrimoine que l’on peut commencer à explorer à la faveur d’un séjour de deux jours passés dans la capitale.

Premier jour : du palais de Topkapi au Grand Bazar

Le premier monument à voir en arrivant à Istanbul est certainement le Palais de Topkapi. Érigé en 1459, l’édifice fut la résidence des sultans ottomans pendant près de deux siècles, à l’époque où l’Empire s’étendait sur plus de 19 millions de kilomètres carrés. D’une superficie de 700 000 mètres carrés, le site constitue un point de vue remarquable sur la corne d’or, le Bosphore et la mer de Marmara. À visiter de toute urgence, avant de traverser la place Sultanahmet et de pénétrer au cœur de la célèbre Mosquée bleue, un autre incontournable d’Istanbul. L’histoire raconte qu’Ahmet Ier la fit construire afin d’apaiser Dieu après une défaite contre les Perses, en 1609. Composée de 260 fenêtres et d’un dôme de 23,5 mètres de diamètre pour 43 mètres de hauteur, la mosquée est l'un des joyaux de la capitale turque, à l’image de la Grande Mosquée de Cordoue, emblème du métissage andalou de la ville.

Le voyage dans le temps se poursuit un peu plus loin, avec la visite du Grand Bazar d’Istanbul, le plus grand bazar couvert du monde qui n’affiche pas moins de 45 000 mètres carrés, 200 000 mètres carrés si l’on ajoute sa partie ouverte. Construit en 1455, le lieu a subi maintes restaurations et reconstructions et peut accueillir jusqu’à 500 000 visiteurs par jour. Une balade magnifique et entêtante, durant laquelle il ne vous faudra surtout pas oublier de marchander.

Deuxième jour : la basilique Sainte-Sophie

Le deuxième et malheureusement dernier jour de visite pourrait commencer par la découverte de la basilique Sainte-Sophie. Un édifice monumental dont la construction, en 532 par l’empereur Justinien, a été inspirée par le panthéon de Rome et l’art primitif occidental. La basilique a la particularité d’avoir fait office d’église durant 916 ans avant d’être convertie en mosquée pendant 482 ans puis en musée, depuis environ 80 ans. La journée pourra alors se poursuivre par une balade sur le Bosphore, pour une vision plus globale de la ville et des multiples palais qui la composent, après une petite pause gourmande. L’occasion de se délecter d’un kebab ou de tout autre « mezze » turc, à savourer sans modération, avant de quitter Istanbul avec regret, se jurant d’y revenir un jour.