C’est dans l’État central de Jalisco que se cache Yelapa. Entre océan Pacifique et jungle luxuriante, ce village de 300 habitants a tout d’une carte postale au coeur de laquelle il fait bon se détendre. Et pour cause, loin de l’agitation de la capitale Mexico et des destinations prisées par les visiteurs, ce lieu semble vivre en totale autarcie. Pour preuve, aucune route ne mène jusqu’à lui. Seuls quelques bateaux taxis font la navette depuis les villes alentour, comme Boca de Tomatlan.

Un Éden tropical

Á peine le pied posé sur le sable doré de Yelapa qu’un monde de sérénité se dessine sous les yeux des visiteurs. Mer turquoise, volutes de palmiers et maisons colorées convoquent alors les plus belles îles du Pacifique. Un décor idyllique que rien ne vient troubler. Pas même le lointain vrombissement d’une voiture. Ici, aucun moteur. On se déplace à pied ou à cheval. De quoi renouer avec cette nature généreuse pour une communion placée sous les auspices du soleil. Entre les essences d'hibiscus et de bougainvilliers, les déambulations deviennent enivrantes. Une exaltation poussée à son paroxysme derrière l’épais manteau verdoyant. Sous la canopée, c’est un monde à part qui s'étend à perte de vue. D’arbres exotiques en lianes rugueuses et autres cascades cristallines, tous les sens sont sollicités.

Après une telle balade, pourquoi ne pas flâner dans les ruelles de Yelapa ? Une agréable façon de partir à la rencontre des habitants et de l’artisanat local. Immanquable, l’atelier des Artisans du Bois de Rose de Javier où sont fabriqués toutes sortes d’objets en bois de rose du village. Enfin, à Yelapa, la journée se termine immanquablement sur la plage à contempler le coucher du soleil qui, dans son dernier élan, embrase la nappe bleue. Magique.